Wat Phou, le plus anciens temples d’Angkor

Sur la rive ouest du Mékong au sud de Paksé se trouvent les ruines d’un ancien temple khmer nommé Wat Phou. Le temple et les établissements associés sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Wat Phou ou Vat Phu, qui se traduit par “temple de la montagne” a été construit entre la fin du Xème et le début du XIème11ème siècle, ce qui le rend plus ancien que le monument le plus connu d’Angkor, construit pendant la première moitié du XIIème siècle Au cours des siècles suivants, des structures ont été ajoutées au temple jusqu’au XIVème siècle quand l’empire d’Angkor est tombé en déclin.

Le Wat Phou était un temple dédié à Shiva, l’un des dieux de l’hindou Trimurti. Au XIIIème siècle, il a été converti en un monastère bouddhiste. Même aujourd’hui, le temple est encore un lieu de culte pour les bouddhistes locaux.

De nombreux temples d’Angkor (peut être TOUS même) ont une histoire très riche, comme le Phimeanakas.

Lao Cuisine

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Le complexe de temples bien préservé est orienté vers l’est. Au sud du sanctuaire principal se trouve l’ancienne route vers Angkor, la capitale de l’empire khmer. Outre le Wat Phou lui-même, le site de l’UNESCO se compose de la montagne Phu Kao et des vestiges de deux anciennes villes, Lingapura et Shrestrapura, dont il ne reste que très peu de traces. La plus ancienne est l’ancienne ville de Shrestrapura, datant du Vème siècle (pré-khmère), qui a été construite sur les rives du Mékong, à environ 6 kilomètres du temple. Au XIIe siècle, les Khmers construisirent Lingapura, qui signifie «La ville des lingas», une ancienne ville au sud du temple.

Lingaparvata, “Montagne de Linga”

Le Wat Phou est situé à la base de la montagne Phu Kao, surplombant les plaines vers le fleuve Mékong. À l’époque khmère ancienne, la montagne s’appelait Lingaparvata, ce qui signifie “montagne du Linga”, à cause de la formation de pierre sur le sommet qui ressemble à un linga, la représentation du dieu hindou Shiva. En raison du linga naturel au sommet de la montagne Phu Kao, les Khmers considéraient la montagne ainsi que l’eau de la source comme sacrée.

Les différentes structures du Wat Phou sont construites sur sept terrasses, alignées sur un axe de la rive du Mékong vers la montagne. À partir de la rive du fleuve, le visiteur trouve deux grands barays, une longue promenade processionnelle, deux palais et enfin le sanctuaire principal.

Vietnamitas en Madrid

Les Khmers ont construit plusieurs grands baray, dont certains sont maintenant secs. Les barays sont d’énormes réservoirs d’eau qui symbolisent les océans entourant le mont Meru, le centre de la mythologie hindoue.

Une longue promenade processionnelle avec des bornes de chaque côté mène des barays vers le sanctuaire principal. À mi-chemin de la passerelle se trouvent les restes de deux palais, le Ho Thao au sud de la promenade processionnelle et le Ho Nang au nord. Bien que appelés palais, leur fonction n’est pas connue avec certitude. On croit que les bâtiments du 11ème siècle ont été utilisés lors des cérémonies hindoues. Les linteaux et les frontons sur les deux grands bâtiments sont ornés de sculptures complexes de dieux et de créatures mythologiques comme Shiva et sa consort Uma sur Nandi, le taureau sacré. Près du palais sud se trouve un sanctuaire dédié au taureau sacré Nandi, le mont de Shiva.

Entre les palais et le sanctuaire principal sont les restes de plusieurs structures, y compris six petites tours de briques qui contenaient un linga sur la 4ème terrasse et un gardien Dvarapala sur la deuxième terrasse.

KhoaHoc

KhoaHoc

Le sanctuaire principal

La plus haute terrasse mesure 60 par 60 mètres contient le sanctuaire principal dédié à Shiva. La terrasse se trouve à environ 70 mètres plus haut que les barays, offrant de superbes vues sur les plaines, la promenade et les grands barays.

Le sanctuaire principal a consacré le linga, la représentation de Shiva. Le cours d’eau de la source de montagne était canalisé vers le linga dans le sanctuaire principal, son eau bénite baignant constamment le linga. Aujourd’hui, le sanctuaire contient un Bouddha assis plus grand et plus récent avec trois plus petites images de Bouddha en face de lui, tous vêtus de robes de safran.

Tout comme les temples d’Angkor de la même période, le bâtiment est orné de sculptures de Devatas, d’Apsaras, de gardiens de Dvarapala et de Kalas, un monstre habituellement représenté sans mâchoire inférieure. Ses linteaux et frontons sont ornés de diverses sculptures dont Vishnu sur Garuda, Krishna tuant Kansa, Indra chevauchant l’éléphant à trois têtes Airavata, Krishna vaincre le Naga Kaliya et des histoires du Ramayana, comme l’enlèvement de Sita.

Près du sanctuaire principal sont une petite bibliothèque, deux gros rochers sculptés pour ressembler à un éléphant et un crocodile et un rocher avec une sculpture de l’hindou Trimurti des trois dieux Brahma, Vishnu et Shiva.

Tripadvisor

Festival du Wat Phou

Chaque année, le temple est la scène du festival Wat Phou, appelé localement Boun Wat Phou Champasak. Le festival se tient à Makha Bucha, pendant la pleine lune du 3 ème mois lunaire. Pendant les 3 jours du festival, des milliers de Laos affluent sur les terres du temple Wat Phou pour rendre hommage au Bouddha et apporter des offrandes. Les motifs sont remplis de stands de nourriture et de boissons, il y a des danses et des spectacles musicaux traditionnels du Laos, des jeux et autres divertissements.

Comment se rendre au Wat Phou

Le temple est situé sur la rive ouest du Mékong, à quelque 45 kilomètres au sud de Paksé. Peut-être le moyen le plus confortable pour y arriver est de prendre une croisière de 3 jours Vat Phou Mekong , qui s’arrête également à plusieurs autres destinations. Les agents de voyage à Pakse offrent des excursions d’une journée au temple en minibus.

Y arriver en utilisant les transports publics implique plusieurs étapes. Le premier prend un songthaew, qui part du marché de Daoruang à Pakse en suivant la route 13 sud, vers le terminal Est de Champasak à environ 60 000 Kip. De là, traverser le Mékong jusqu’au district de Champasak à environ 20 000 Kips par personne. De Champasak le voyage de 8 kilomètres aux ruines peut être fait en tuk tuk ou en bicyclette louée. Sinon, louer une moto à Pakse pour environ 80 000 Kip par jour. Le trajet jusqu’à Wat Phou dure environ 1 heure.

Entrée et heures d’ouverture

Le complexe est ouvert tous les jours de 8h00 à 16h30. L’entrée est de 30 000 Kip par personne. Un billet de 45 000 Kips comprend un trajet en kart de golf jusqu’à la porte d’entrée du temple, à moins d’un kilomètre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.