Un weekend à Moc Chau

Champs de théiers à Moc Chau

Champs de théiers à Moc Chau

Durant mon périple vietnamien j’ai eu la chance de me rendre, le temps d’un weekend au mois de mars, à Moc Chau. Certes ce n’était pas la meilleure période pour visiter cette petite province de Son La, mais qu’importe la période à laquelle vous y allez, Moc Chau en vaut le détour !

Situé à 4-5 heures de route de Hanoi, Moc Chau est selon moi, une véritable bouffée d’air frais, de calme et d’authenticité surtout après plusieurs jours passés dans la capitale. La province est principalement réputée pour ses paysages splendides, composés de champs de théiers, de vastes champs multicolores de fleurs de prunier, de pêche et de ses ethnies minoritaires.

Pour s’y rendre depuis Hanoi, rien de plus simple, il suffit de prendre un bus qui vous y emmène directement. Pour cela, renseignez-vous auprès de l’office du tourisme afin de connaitre les horaires de bus. Pour ma part, j’ai voyagé en bus-couchette ! Une expérience que j’ai adorée. A l’aller j’ai déjà été surprise par le confort – j’avoue que je m’attendais au pire – et au retour encore mieux avec un bus dernier cri ! – version vietnamienne bien entendu. Un plaid et un coussin vous sont fournis – bon, il ne faut pas être hyper maniaque, sachant qu’on est pas les seuls à les avoir utilisé – mais on est au Vietnam, on vit l’expérience comme de véritables vietnamiens ! Seul petit bémol, mais qui fait tout de même parti du charme, les lumières de toutes les couleurs – ambiance discothèque- dans le bus ; ce qui ne facilite pas à trouver le sommeil. Personnellement, j’ai très bien dormi et je n’ai absolument pas vu le temps passer. Ne surtout pas oublier d’annoncer au chauffeur votre point d’arrivée afin qu’il puisse vous prévenir lorsque vous y êtes. Il y’a ensuite plusieurs taxis qui pourront vous conduire à votre lieu d’hébergement. Attention tout de même à ne pas se faire avoir au niveau des tarifs, demandez toujours le montant avant de monter à bord.

Concernant le moyen d’hébergement, il existe plusieurs petits hôtels où vous pourrez séjourner. Pour ma part, j’ai logé dans un petit Home Stay, à moindre coût. Nous avons payé 70 000 dongs la nuit par personne, soit environ 3€. Ce fut une très bonne expérience également, nous avons été très bien accueillis et aidés par notre adorable hôte. D’ailleurs, ne parlant pas vietnamien, il était particulièrement frustrant de ne pas pourvoir communiquer avec lui. Encore une fois, concernant l’hébergement, il ne faut pas être trop maniaque, même si l’hygiène me semblait tout à fait correcte. Ce Home Stay était situé au bout d’un petit village, en pleine campagne au milieu des collines, un endroit magnifique et apaisant. C’était une petite maison en bois sur pilotis, comme la plupart des maisons du village. Nous avons dormi dans un dortoir avec des matelas au sol, oreillers et -moment de bonheur- , des énormes couettes ultra confortables.  Si vous souhaitez y loger, les linges de lit sont ainsi fournis, mais prenez tout de même de quoi vous sécher et vous laver pour la salle de bain.

Home stay à Moc Chau

Home stay à Moc Chau

Pour se déplacer sur place, il vaut mieux louer des scooters, sinon il me parait compliqué de visiter la province de Moc Chau.  Nous avons loué nos véhicules directement auprès du responsable de l’hébergement qui après un coup de fil, a fait venir ses copains-loueurs sur place avec nos scooters. La location à la journée nous est revenue à 200 000 dongs le scooter, soit 8 euros. Un prix qui me semble plus que raisonnable.

Première journée à Moc Chau avec un réveil aux aurores intense au rythme des habitants et des chants incessants des coqs du village ! – mais c’est ce qui fait partie du charme. Ensuite, après demande, notre hôte est gentiment parti nous chercher de quoi manger pour le petit-déjeuner : un Banh Mi (sandwich vietnamien, typique pour le petit-déjeuner).

Après avoir grimpés sur nos supers bécanes, nous avons fait une petite balade autour du célèbre lac entouré de sa forêt de pins. Il est possible d’y louer des vélos ou des pédalos mais nous avons préféré faire la petite balade à pieds. Cela se faisant très rapidement, nous avons décidé de continuer la promenade hors des sentiers battus, derrière le lac, où nous sommes tombés sur de ravissantes plantations de choux. Sur quelques sourires échangés avec les agriculteurs, nous avons pris la route afin de nous rendre dans les fameuses plantations de thé !

Lac entourné de sa forêt de pain à Moc Chau

Lac entourné de sa forêt de pins à Moc Chau

 

Plantations de choux

Plantations de choux

Et là, c’est le bonheur suprême ! Perdu au milieu de ces centaines de plantations en terrasse, collines après collines, nous avons passé un moment délicieusement incroyable. C’est définitivement ce que j’ai préféré à Moc Chau. Nous avons fait une bonne balade de 1H30 à travers ce champ qui n’en finit jamais. Un endroit titanesque et apaisant. C’est un paysage que je n’ai jamais eu l’occasion de voir auparavant et qui restera gravé dans ma mémoire. Cependant, nous n’avons pas eu la chance de voir les plantations à l’apogée de leur beauté, lorsqu’elles sont fleuries.

Champs de théiers

Champs de théiers

Nous avons fini cette journée en parcourant rue par rue les villages, échangeant quelques paroles avec les habitants, toujours contents mais surpris de nous voir dans les parages. Nous sommes également tombés, par hasard, sur un très beau petit jardin de fleurs qui nous a tous séduit.

Jardin de fleurs

Jardin de fleurs

Deuxième jour, nous nous sommes rendu à la cascade, incontournable dans la région. Pour être honnête, j’ai été un peu déçue. Cependant cela est peut-être du a la saison ! L’eau n’étais pas abondante, et cela ne ressemblait pas à toutes les photos que j’avais pu voir avant. Mais, je vous conseille tout de même de vous y rendre, car même si la chute d’eau n’est pas extraordinaire, le coin est juste splendide ! Perché sur une vallée, vous pourrez profiter de ce panorama naturel ! Gare aux personnes qui souffrent de vertige intensif, nous nous sommes rendu en bas de la colline grâce à de petits « escaliers », nous nous sommes baladés le long de la rivière et avons trempés nos petits petons fatigués. Après une petite sieste sur les rochers au bord de la rivière – moment d’extase – nous avons repris la route en nous baladant à travers le paysage magnifique que forment les collines, avant de retourner à notre auberge et reprendre la route vers Hanoi.

Cascade de Moc Chau

Cascade de Moc Chau

Rivière à Moc Chau

Rivière à Moc Chau

Concernant la nourriture – non, non je n’avais pas oublié ! – nous avons testé le plat local : Bê chao, une spécialité de Moc Chau. Il s’agit de morceaux d’agneau cuits dans de l’huile et aromatisés avec de la citronnelle et du gingembre. Nous avons dégusté ce plat accompagné de riz gluant et de légumes. Un vrai régal ! Il n’est pas difficile de trouver un restaurant servant ce plat, il suffit d’être attentif en roulant et de regarder les affichages, ne pas hésiter à aller dans le premier boui-boui à l’horizon.

J’espère ainsi que cet article vous a donné envie d’élargir votre palmarès de découverte avec une petite escapade à Moc Chau.

N’hésitez pas à faire appel à Asitica Travel qui vous prodiguera tous les conseils et services nécessaires pour un voyage au Vietnam !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>