Superbe voyage au Cambodge et en Birmanie de Christiane Brulhart et ses amis

Après un magnifique voyage au Vietnam en 2013 avec Asiatica Travel, Mme Christiane Brulhart garde toujours des très bons souvenirs dans son cœur sur son voyage mémorable qui lui a amené de découvertes en découvertes des paysages magnifiques et la population hospitalière du Vietnam.

L’indochine est vraiment une terre fascinante qui lui donne toujours envie de découvrir. En février 2014, encore une fois, grâce à  la parfaite organisation de Mme Hue, le groupe de Christiane a ainsi passé un voyage merveilleux au Cambodge et en Birmanie .

« Nous avons eu à nouveau recours aux services de l’agence Asiatica et nous n’avons eu qu’à nous louer de notre choix. Apprécié aussi par les deux amies qui nous ont cette fois accompagnés. Grâce à la parfaite organisation, ce périple nous laissera à coup sûr le plus merveilleux des souvenirs. »

Leur voyage s’est bien déroulé. Après leur retour en Suisse, dans l’espoir de partager les expériences en Birmanie et au Cambodge avec les futurs voyageurs, Mme Christiane est revenue vers nous afin d’adresser son cordial souvenir à travers un bon “rapport” en accompagnant quelques photos, choisies parmi les quelque 2’000 qu’elle a prise.

Voyage au Myanmar et au Cambodge 2014

La Birmanie s’ouvre au tourisme, c’est clairement le moment d’y aller : les gens sont encore « tout sourire » et nous avons eu le sentiment, plus qu’ailleurs, d’être « accueillis » bien que, hélas, les premiers signes de la contamination par le dieu dollar soient déjà présents ici ou là. C’est bien la première fois que des autochtones nous demandent avec bonhomie de figurer sur leurs photos. L’impression de partager un vrai contact, dénué de toute connotation mercantile.

Fraternisation -Birmanie

Fraternisation -Birmanie

Notre guide, U Htet Kaung, s’est montré parfait durant tout le voyage. A notre grande surprise, il nous a accompagnés durant ces deux semaines, ce qui nous a permis de nouer de vrais liens d’amitié avec lui. Malgré sa jeunesse et son inexpérience, il s’est donné beaucoup de mal pour répondre à nos (trop) nombreuses questions et pour faire en sorte que tout se passe à merveille. Sa gentillesse, sa ponctualité sans faille, ses connaissances et sa disponibilité feront de lui un guide apprécié une fois que les contacts avec les prochains groupes francophones lui auront permis de fluidifier son français, encore un peu âpre au premier abord…

Rencontre de guides...

Marionnettes

Marionnettes

Jeune fille Pa-o

Jeune fille Pa-o

Cheerots

Cheerots

Nous avons visité beaucoup (peut-être un peu trop…) de pagodes, de temples et de monastères, vu mille et un bouddhas, assisté à des spectacles de danse, rencontré des bonzes, côtoyé force « minorités ethniques »,  participé à des classes de bouddhisme, vu des artisans au travail, pénétré dans des grottes, escaladé des temples, admiré les couchers de soleil au pont du lac de Taungthaman, croisé des cortèges d’enfants entrant au monastère, circulé en avion (compagnies KBZ et Bangkok Airways à recommander, Air Bagan un peu moins…), fait beaucoup de kilomètres dans de très bons véhicules (merci aux chauffeurs, tous très prudents, disponibles et ponctuels), navigué en pirogue, volé en ballon au-dessus de Bagan, circulé en tuk-tuk à Siem Reap (quel charmant moyen de communication !). Nous avons aussi crapahuté dans des carrioles (bonjour les cahots !)… et surtout beaucoup marché.

Ballons au-dessus de Bagan

Ballons au-dessus de Bagan

Mondialisation

Lac Inle-coucher de soleil

Lac Inle-coucher de soleil

Le « clou » de notre voyage – si l’on excepte les trois jours passés à Angkor, forcément inoubliables – a été notre séjour au lac Inle. Magnifique hôtel, déplacements en pirogue à moteur, dépaysement total… et photos des pêcheurs à l’équilibre si étrange. Tout cela dans un paysage de rêve.

Angkor Wat

Angkor Wat

Siem Reap-en tuk-tuk

Siem Reap-en tuk-tuk

Mentionnons aussi au crédit du Myanmar les prix des choses, encore incroyablement bon marché. Un excellent repas dans un bon restaurant coûte moins de cinq dollars, boisson comprise. Jusqu’à quand pourrons-nous bénéficier de ces prix dérisoires ?

Chère Hue, si nous vous disons, pour terminer, que Yangon est une ville sans scooters ni deux-roues (merci la junte !), sans doute ressentirez-vous le désir de quitter pour un instant les rues animées de Hanoï ou de Saïgon, dont nos oreilles frémissent encore… Mais les Vietnamiens étaient (aussi) si gentils… Merci encore et… à la prochaine fois pour un nouveau voyage !

Christiane Brulhart – Robert Schuwey

Bonne lecture !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.