Petit guide de survie pour vos premières heures à Hanoi

Centre vile Hanoi

http://www.on-z-road.com/2014/02/vietnam-2-semaines-a-hanoi/

Si vous voyagez seul (ou à plusieurs), que vous ne connaissez personne sur place et que vous n’avez aucune notion du vietnamien, cet article est fait pour vous ! Je vais parler en fonction de mon expérience, afin de vous donner quelques petits conseils pratiques, que j’espère utiles, pour vos premières heures sur Hanoï… Pour la suite, je vous laisse prendre votre envol et découvrir cette merveilleuse aventure qu’est le Vietnam !

Le visa (une fois arrivée à l’aéroport)

Tout d’abord, vous devez savoir que si vous souhaitez rester plus de 15 jours (soit 14 nuits maximum) il vous faut un visa. Pour l’obtenir tout se fait une fois arrivé au Vietnam, à l’aéroport. Cependant, pour faire cette demande de visa, vous devez vous munir au préalable de certains documents : une autorisation de visa (que vous recevez en moyenne une semaine après la demande, mais je vous recommande de vous y prendre plut tôt), votre passeport, une photo d’identité et de la somme nécessaire pour régler les frais de visa (en ayant le compte exact en Dong ou en dollars). Cette somme dépend de la durée de votre séjour et du fait qu’il s’agisse d’un visa à entrée simple ou multiple, soit avec des sorties prévues en dehors du territoire.  Pour plus de renseignements concernant l’obtention de l’autorisation de visa et des différents types de visa je vous recommande cet article http://www.guidevoyageasie.com/lobtention-dun-visa-touristique-pour-le-vietnam/.

Une fois arrivée à l’aéroport de Hanoï (ou Ho Chi Minh Ville), vous devez vous rendre au poste de Visa, qui se trouve juste avant le passage à la police aux frontières. Ne vous trompez pas et ne perdez pas de temps – comme banane que je suis  –  à faire la queue directement pour présenter votre passeport à la police aux frontières, car ils vous renverront faire votre visa – ce qui parait plutôt évident dit comme ça. Non pas que je vous sous-estime, loin de là, mais comme on dit : il vaut mieux prévenir que guérir. Ainsi, en sortant de l’avion la première chose à faire est le visa. Si vous avez une correspondance, essayez d’y aller rapidement car contrairement aux européens les vietnamiens ne sont pas vraiment stressés, ou pressés et aiment prendre leur temps. Ce n’est malheureusement pas lié à une façon particulièrement méticuleuse de travailler, disons plutôt que si Martine a une super anecdote sur son weekend, elle sera certainement plus importante que le boulot. Une fois arrivée devant le bureau, vous devrez récupérer un document (normalement placée devant le guichet) que vous devrez remplir à l’aide de votre passeport. Enfin, vous rendrez votre dossier complet et attendrez quelques minutes – normalement –  pour obtenir votre visa qui sera collé à l’intérieur de votre passeport. Vous pourrez ensuite continuer votre parcours habituel de voyageur expert dans l’aéroport. Attention si vous avez une correspondance avec une compagnie locale, il faut généralement récupérer son bagage pour le réenregistrer sur le prochain vol. A Ho Chi Minh ville, par exemple, le bâtiment des arrivées n’est pas le même que celui des départs, n’hésitez pas à demander des renseignements à plusieurs personnes une fois arrivé, car les informations ne sont pas toujours fiables via une personne – parole d’une pro de la galère.

Carte Sim

Sachant à quel point il est difficile de vivre sans internet – quelle geek ! – mais surtout à quel pont internet est utile lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville, je vais vous apprendre quelque chose de super génial ! – j’exagère un tout petit peu, disons juste quelque chose de sympa. Si vous souhaitez acheter une carte Sim le temps de votre séjour au Vietnam, vous pouvez en acheter une dès votre arrivée à l’aéroport – alors, sympa ou pas ? En effet, après avoir récupéré vos bagages il y’a des petits stands/magasins où vous pouvez vous procurer une carte Sim avec accès internet, ce qui est très pratique ! Certes, le wifi est plutôt accessible un peu partout dans les villes mais avoir internet tout le temps et dès votre arrivée (et ce à moindre coût), avouez que c’est quand même chouette. Pour plus de détails : en sortant de la salle des bagages, je me suis dirigée vers un petit magasin directement vers la droite (toujours dans l’aéroport). De plus, généralement la personne au comptoir s’occupe de tout, insérer la carte Sim, le crédit (pour pouvoir téléphoner) et les codes (pour avoir accès à internet), trop sympas ces vietnamiens ! J’ai payé environ 8 € pour la carte + un peu de crédit téléphonique (le mien a duré environ 10 jours mais cela dépend de votre consommation) + 1 mois d’internet (dépend aussi de votre consommation). Vous pouvez ensuite recharger votre Sim dans l’un des nombreux petits magasins du centre-ville. Il est généralement écrit « Sim The » sur la devanture lorsqu’ils vendent des cartes de rechargement.

Taxi

Alors, concernant les taxis sachez que si vous prenez un taxi classique à l’aéroport vous ne devez pas payer plus de 350 000 Dongs (soit environ 15 euros) pour vous rendre un centre-ville, sinon c’est de l’arnaque. Vous pouvez également partager des taxi-bus (mini-bus) avec plusieurs personnes et payer dans les alentours de 150 000 Dongs par personne (soit environ 7 euros). Il existe également un service de navette moins chère, mais que je n’ai malheureusement pas testé donc difficile de vous donner des conseils à ce sujet. Personnellement le taxi m’était plus pratique car je souhaitais me rendre à une adresse précise, et puis ce n’est pas si chère que ça. Concernant le déplacement une fois arrivé dans le centre de Hanoï, voici un article qui peut vous être utile -> http://www.guidevoyageasie.com/grab-lapplication-pour-les-peureux-de-la-conduite-ou-ceux-qui-ne-veulent-pas-se-faire-avoir/

Restaurant de rue à Hanoi

http://www.on-z-road.com/2014/02/les-meilleurs-restaurants-de-hanoi/

Se nourrir

Je me doute qu’après je ne sais combien d’heure de vol et un estomac ayant soif de nouvelles expériences, vous aurez une envie folle de découvrir gustative-ment la ville ! Sur ce point, mon aide concerne tous ceux qui souhaitent manger dans l’un des petits restaurants de rue, typiques de Hanoï et où il y’a malheureusement pas de carte traduite en anglais ou en français. Voilà donc quelques explications et traductions sur les intitulés des plats pour mieux comprendre ce qui vous attend. Ce n’est pas grand-chose mais comme cela est indiqué dans le titre, c’est un guide pour vous aider durant vos premières heures à Hanoï.

Tout d’abord, il faut savoir que les intitulés des plats fonctionnent très souvent de la même manière :

  • Premiers mots signifient la garniture (riz, variété de nouille, feuille de riz, crêpe de riz, pain – non vous ne trouverez pas pâtes, vous êtes au Vietnam !)
  • Le deuxième ou troisième mot correspond souvent au type de viande (généralement du bœuf, poulet, porc ou de l’œuf également)
  • Le suivant à la façon dont le plat est préparé

Plutôt que de vous donner un cours de vietnamien, je vais vous donner quelques traductions des plats les plus fréquents, que vous pourrez trouver facilement et qui sont juste délicieux – du moins c’est mon avis :

  • Pho bo = soupe de nouille au bœuf
  • Pho ga = soupe de nouille au poulet
  • Bun cha = vermicelle de riz au porc grillé
  • Bun bo = soupe vermicelle de riz au bœuf
  • Banh cuan = ravioli farci a la viande de porc/champignon/œuf cuit à la vapeur
  • Banh mi = sandwich a la viande de porc, légume et œuf
  • Com chiên = riz frit
  • Com hueng chian = riz au légume
  • Com rang dua bo = riz au bœuf et aux légumes
  • Xoi = riz gluant

Je vais également vous donner un peu de vocabulaires simples pour mieux comprendre :

  • Pho et bun = types de nouille
  • Com = riz
  • Bo = bœuf
  • Ga = poulet
  • Trung = œuf
  • Rua = légume
  • Ban= pain

Quelques mots de vocabulaire pratiques (en bleu veuillez trouver la façon de prononcer):

Je vais vous donner quelques mots de base également histoire de pouvoir communiquer un minimum avec les vietnamiens :

  • Bonjour = Xin Chao – Sin Tyao
  • Au revoir : Tam Biet – Tam biet
  • Merci = Cam on – Kam eun
  • Oui = Da – Za
  • Non = Khong – Kong
  • Pardon = Xin loi – Sin loï
  • Au secours (on ne sait jamais) = Cuu Toi Voi ! – Kuou toï voéï 
  • Ou sont les toilettes (très important) = Nha ve sinh o  dau ? – Gna ve ching oé deuou ?

Voilà donc pour ce mini-guide de survie pour vos premières heures à Hanoï ! En espérant que cela vous sera utile, je vous souhaite de vivre le Vietnam de la plus belle des façons et de réaliser un voyage magnifique, digne de ce pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>