Partir à la rencontre des minorités du Nord du Vietnam

Partir à la rencontre des minorités du Nord du Vietnam

Le Vietnam a été pour moi une grande découverte. Je connaissais déjà la Chine, le Laos, la Thailande. Mais cette fois-ci, je décidais de partir sans guide et sans réservations à la découverte de ce nouveau pays pendant deux semaines. Le Vietnam, dans mon imaginaire, c’étaient les rizières, les rouleaux de printemps, les chapeaux pointus en bambou (quitte à être cliché) mais aussi les minorités. C’est aussi ça que j’aime en Asie, la diversité et la richesse des peuples et des cultures. C’est ainsi que pour mon voyage de deux semaines, je décidais de passer une semaine dans le Nord du Vietnam pour rencontrer des minorités.

Les Hmong ne sont pas originaires du Vietnam, mais du centre de la Chine. Au début du 19ème siècle, ils ont émigré dans le Nord du Laos puis dans les régions montagneuses du Nord du Vietnam. Bien que les Hmong se regroupent sous une même minorité, il sont divisés en de nombreux sous-groupes en fonction de leur région, de leur dialecte et de leurs coutumes. Vous pourrez donc rencontrer des Hmong noirs, les Hmong fleuris, les Hmong blancs ou encore des Hmong verts.
Pour découvrir les minorités du Vietnam, j’ai décidé de me rendre dans la région de Sapa.

La région de Sapa

Sapa est une jolie ville de montagne entre les pins et les rizières. Le point de départ de nombreuses randonnées et d’activités en tout genre. Bien que le centre de la ville soit la plaque tournante des voyageurs, c’est un lieu agréable ou se reposer entre deux randonnées. Dans les rues, de nombreuses femmes de minorités proposent de visiter leur village, ou bien de vous guider pendant une randonnée. Bien entendu, il faut s’entendre sur un prix qui vous semble raisonnable pour vous et pour votre guide.

Sapa
À Sapa, je vous conseille de vous lever tôt et de vous promener dans le marché qui attire les minorités des villages environnants. Le marché est surtout alimentaire (pour trouver de l’artisanat local, il faut attendre le marché de nuit, qui est cependant beaucoup plus touristique). Du riz gluant parfumé et coloré, des brioches à la vapeur, des fruits, des légumes, des fritures… On découvre plein de petites bonnes choses à grignoter et on se régale.
Pour aller à la rencontre des minorités dans leurs villages, il est aussi possible de réserver un “tour” auprès d’une agence de voyages. Il vous suffit de vous balader un peu dans les ruelles pour trouver plusieurs agences. Vous pouvez aussi programmer votre escapade avant votre séjour auprès d’agences comme Asiatica qui propose des itinéraires sur mesure avec randonnées, rencontres de minorités, nuit chez l’habitant. (plus d’infos ici) http://voyagevietnam.asiatica.com/fr/1/destinations/sapa-et-le-grand-nord-ouest-2.html
Vous pouvez aussi réserver une activité à la journée avec votre hôtel. C’est ce que j’ai décidé de faire pour visiter le marché de Bac Ha.

Partir à la rencontre des minorités du Nord du Vietnam
Le marché de Bac ha
Le marché de Bac Ha est peut-être le marché le plus impressionnant de la région.
Nous sommes partis de Sapa en van, en groupe de 10-15. L’arrivée au marché en met plein les yeux. Il y a du monde partout, mais aussi des couleurs : du rose, du bleu, du vert. Les costumes des minorités sont éclatants. On a envie de regarder partout, de ne rien manquer, de tout goûter et de se faire tout petit pour ne pas interrompre ce bel équilibre.
Le marché de Bac Ha est le lieu d’affluence de nombreuses minorités Hmong dont les Hmong fleuris. C’est aussi le lieu où acheter de l’artisanat local et de tester boissons et nourriture locale. Il faut tout de même faire un peu attention, certaines parties du marché sont plutôt destinées aux voyageurs et les prix sont gonflés. N’hésitez donc pas à entamer la négociation et toujours avec le sourire, comme c’est la coutume ici 

Partir à la rencontre des minorités du Nord du Vietnam

Partir à la rencontre des minorités du Nord du Vietnam

Pour rencontrer les minorités et partager un peu de leur vie quotidienne, il est aussi possible de s’aventurer dans les villages moins touristiques autour de Sapa. C’est ainsi que je suis allée m’aventurer jusqu’au petit village de Taphin, habité principalement par des Dao rouges…

Lisez la suite de l’aventure de Camille sur son blog : http://senseaway.com/rencontrer-les-minorites-du-nord-du-vietnam

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.