Les concours de cuisson de riz au Vietnam

bannerLes concours de cuisson de riz représentent depuis bien longtemps un événement important de beaucoup de fêtes villageoises au Vietnam. Ils manifestent le rôle indispensable du riz dans la culture vietnamienne, et particulièrement dans la culture agricole des campagnes.

Chaque concours détient des caractéristiques particulières, propres aux coutumes de chaque région. Par exemple, le concours de cuisson de riz de la fête de Thi Câm (Tu Liem, Hanoi) exige de cuire le riz dans des conditions difficiles les candidats ne peuvent utiliser que le paddy et un morceau de bois mais n’ont accès ni à l’eau ni au feu. Les concurrents doivent savoir décortiquer le paddy, faire du feu avec deux morceaux de bambou frottés l’un contre l’autre puis aller chercher de l’eau, et enfin cuire le riz.

nau-com

Pendant le concours de cuisson de riz de la fête de Tu Trong (district de Hoàng Hóa, province de Thanh Hóa), les candidats doivent cuire le riz dans une barque en forme de panier sur une mare battue par le vent. Au signal du tambour, les concurrents conduisent leurs barques jusqu’au milieu de la mare. Celui qui possède la plus grande marmite de riz bien cuit est le gagnant.
Le concours de cuisson de riz du village de Hành Thiên (Xuan Truong, Nam Ðinh) est destiné aux seuls hommes. Les concurrents doivent porter un bambou au bout duquel est accrochée une marmite en terre cuite qui contient le riz et l’eau. Le feu est allumé avec deux morceaux de bambou frottés l’un contre l’autre. La fin de ce concours est marquée par la combustion d’une baguette d’encens. L’équipe gagnante est celle dont le riz est le mieux cuit.

xuan-truong

Le concours de cuisson de riz de la fête du village Chuông (Thanh Oai, Ha Noi) est exclusivement féminin. L’épreuve se pratique dans un cercle dessiné au sol, tout en portant dans les bras un nourrisson. Il faut à la fois allumer le feu, le nourrir de bois, s’occuper de l’enfant afin qu’il ne pleure pas, et surveiller la cuisson du riz, le tout pendant la durée de combustion d’une baguette d’encens. La gagnante est celle qui a cuit la meilleure marmite de riz.

Les jurys sont souvent composés des anciens du village. Le riz de l’équipe gagnante est déposé sur l’autel du génie tutélaire. Ces activités sont organisées afin d’exprimer la reconnaissance et le respect des villageois envers leurs génies. Les touristes auront l’occasion d’assister à ces événements s’ils réalisent leur circuit au Vietnam durant les deux premiers mois lunaires, qui correspondent à la saison des fêtes villageoises.

le-te

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *