Le respect des cultures asiatiques

banner

( Notre équipe veut vous présenter un partage d’une jeune francaise, Marie – Astrid Le Mercier lors de ses séjours au Vietnam)

Beaucoup de choses ont été dites concernant le nécessaire respect des touristes pour la culture du pays dans lequel ils se rendent. Si l’Asie du Sud-Est a des coutumes moins draconiennes que certains pays d’Afrique ou du Moyen-Orient, il convient toutefois de les connaitre et de les respecter. Rappelez-vous que vous n’êtes pas chez vous, et que ce qui est acceptable et/ou accepté en Occident ne l’est pas forcément ailleurs.

La première règle tacite à respecter concerne bien sûr l’habillement. Il fait plus chaud au Vietnam que dans tous les pays d’Occident, et ce quelle que soit la saison, mais il n’est pas question d’y voir là une invitation à se dénuder et à finir en sous-vêtements, si ce n’est peut-être dans les zones balnéaires où la proximité de la plage excuse de nombreux comportements qui paraitraient indécents ailleurs. Des précautions particulières sont à adopter dans les lieux sacrés, qu’ils s’agissent de pagodes bouddhistes, d’églises chrétiennes ou encore de mosquées. Les épaules ne doivent pas être dénudées, et les jupes et autres shorts ne doivent pas être plus courts que le genou. N’oubliez pas que les temples comme celui d’Angkor Wat au Cambodge sont des lieux sacrés, au même titre que n’importe quel lieu sacré en Occident, et qu’ils représentent encore pour les populations locales des lieux de prière bien vivants.

Le marchandage acharné et la négociation perpétuelle sont eux aussi fortement déconseillés. S’ils constituent une marque de sympathie dans certains pays d’Afrique du Nord, ils deviennent particulièrement indignes en Asie lorsqu’ils sont constants. Le motif de ces agissements (qui réside souvent dans la recherche illimitée d’économies) amène certains touristes à avoir des comportements inacceptables aussi bien éthiquement qu’économiquement : il est en effet du plus mauvais goût de boire ses propres boissons dans un restaurant, ou de manger sa propre nourriture dans un bar… De la même façon, il parait assez intolérable de négocier pour 50 centimes d’euro.

D’autres comportements, propres à la culture asiatique, sont à proscrire : toucher la tête d’un enfant, montrer une personne du doigt, pointer son pied vers quelqu’un lorsque l’on est assis en tailleur, etc.

Ces conseils, s’ils paraissent je l’espère évidents à la plupart d’entre vous, sont toujours bons à rappeler, afin que le tourisme puisse garder une dimension d’échange et de partage avec les personnes qui vous accueilleront.

Marie – Astrid Le Mercier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.