Le nouvel an Khmer

Le nouvel an Khmer – Chol Chnam Thmey en langue khmère – est l’une des principales fêtes du Cambodge . Les communautés qui ont des racines dans la culture khmère – la plupart des Cambodgiens et la minorité khmère au Vietnam – arrêtent de travailler pendant trois jours entiers pour retourner dans leurs communautés et célébrer.

Contrairement à la plupart des jours fériés qui sont fixés au calendrier lunaire, le Nouvel An Khmer suit le calendrier grégorien – célébré pendant trois jours, mis chaque année entre le 13 et 15 avril environ, cette annéé, il aura lieu entre le samedi 14 et le lundi 16. Les pays voisins bouddhistes comme le Myanmar, la Thaïlande et le Laos célèbrent leurs nouvelles années respectives sur ou autour de la même date.

Pourquoi les Khmers célèbrent la nouvelle année ?

Le Nouvel An khmer marque la fin de la saison des récoltes traditionnelles, une période de loisirs pour les agriculteurs qui ont travaillé toute l’année pour planter et récolter du riz. Le mois d’avril représente une des rares pause de l’année. La saison estivale atteint son apogée en ce mois, ce qui rend pratiquement impossible de travailler longtemps dans les champs.

                                                                            Tripadvisor

Alors que la saison des récoltes s’achève, les communautés agricoles se tournent vers les rites de la nouvelle année avant la saison des pluies qui arrive fin mai.

Jusqu’au 13ème siècle, le Nouvel An Khmer a été célébré fin novembre ou début décembre. Un roi khmer (Suriyavaraman II) à déplacé la célébration pour coïncider avec la fin de la récolte de riz.

Le Nouvel An Khmer n’est pas strictement une fête religieuse, bien que beaucoup de Khmers visitent les temples pour commémorer les vacances. Sok San du Budhhi Khmer Center note que cette fête est à la fois « une cérémonie traditionnelle et une cérémonie nationale », mais pas strictement religieuse, contrairement aux apparences superficielles.

Comment les Khmers célèbrent-ils leur nouvelle année ?

Les Khmers marquent leur Nouvel An avec des cérémonies de purification, des visites de temples et des jeux traditionnels.

A la maison, les Khmers observateurs font leur nettoyage de printemps et dressent des autels pour y faire des offrandes. Aux temples, les entrées sont garnies de feuilles de cocotiers et de fleurs. Le résident de Phnom Penh, Lay Vicheka, rapporte que les Khmers sont tenus par leurs croyances de visiter les pagodes sous peine de visites fantomatiques de leurs proches décédés.

                                                                  Guide voyage Cambodge

– Le premier jour, Moha Sangkran, se consacre aux célébrations, prières et à la bénédiction de nourriture. On va dans les pagodes pour voir les célébrations et de se faire inviter pour partager les repas de fêtes dans une famille cambodgienne. Dans certaines régions vous pouvez assister aux danses traditionnelles notamment à Siem Reap.

Le deuxième jour, Wanabot, les cambodgiens s’offre des cadeaux et puis la journée est consacrée aux danses et aux jeux traditionnels. Le soir, les cambodgiens se rendent souvent aux temples pour construire une montagne de sable et demander la bénédiction bonheur et paix aux bonzes.

Enfin, le troisième jour, Leung Sakk, les gens s’aspergent d’eau partout dans le rue pour se bénir mutuellement. Les cambodgiens nettoient leur maison de fond en comble. Le soir, la nouvelle année débute par le bain ou la douche des statues de bouddha. Plus symboliquement, lors du Nouvel an, c’est une statue de Bouddha que chacun pourra laver et bénir pour amorcer le “nouveau départ”.

Les jeux traditionnels

Le Cambodge abrite une variété extraordinaire de jeux joués pour transformer les jours fériés et ennuyeux en occasions mémorables. Ces jeux sont similaires à ceux joués à Manipur, un état du nord-est de l’Inde. Tout au long de la nouvelle année khmère, les coins de rue sont souvent remplis d’amis et de familles qui profitent de la routine, remplissant leur temps libre avec des danses et des jeux. Généralement, les jeux khmers aident à maintenir la dextérité mentale et physique.

                                                                            Cambodge mag

La nourriture

Le Nouvel An khmer est aussi l’occasion de préparer des plats spéciaux. L’un d’entre eux est un ” kralan “, un gâteau fait de riz cuit à la vapeur mélangé avec des haricots ou des pois, de la noix de coco râpée et du lait de coco. Le mélange est farci à l’intérieur d’un bâton de bambou et rôti lentement.

                                                                                                            Never ending voyage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *