Le mystère de la plaine de jarres à Xieng Khoang, Laos

banner

Vous aimez découvrir des territoires encore inconnus partout dans le monde. Vous pensez à un voyage au Laos, pourquoi pas? Ce pays discret constituera certainement une destination idéale pour vous. La visite de la plaine de jarres sera sans doute une raison principale de votre choix.
Située près de la ville de Phonsavan, dans la province du Xieng Khouang, sur un plateau situé à 1000 mètres d’altitude, la plaine des jarres propose au voyageur une visite énigmatique et insolite au milieu d’une région peuplée de multiples minorités ethniques: hmong et thaïs… Ce site impressionnant intéresse vraiment les archéologues. Il a été découvert par une archéologue française, Mme Madelein Colani en 1930. Ce site archéologique est encore une énigme jusqu’à aujourd’hui.

1
Un site mystérieux
La plaine de jarres possède environ 3000 jarres de différentes tailles, creusées dans de la pierre sur une surface d’environ 1000 Km2. Elle dispose des centaines de jarres de pierre géantes qui pèsent plusieurs tonnes. Dont la plus haute mesure 3.25 m et pèse plus de 6 tonnes. Ces jarres ne présentent aucune décorations ni inscriptions. Les archéologues n’ont pas trop d’explication à la présence de ces jarres énormes. Ils ne peuvent donner que des explications conjecturelles concernant la datation de ces jarres de pierre, sur une époque allant  de 5000 av.J.-C à 800 ap.J.-C.
Le mystère envahie ce site impressionnant. On se demande encore aujourd’hui comment on pu être fabriquées ces jarres? qui les a fabriquées? et nottamment comment on a pu être les transportées sur des kilomètres? À propos de ses rôles, selon plusieurs théories, ces jarres auraient servi à contenir de riz, d’alcool, de nourriture ou d’eau. Pourtant, l’hypothèse la plus crédible démontrerait qu’il s’agit d’urnes funéraires. Personne ne le sait vraiment.

2

4
Une petite remarque
Durant la guerre du Vietnam, cette zone a été gravement bombardé par l’aviation américaine : plus 500 attaques aériennes par mois selon le programme Rolling Thunder (tonnerre ininterrompu) ( selon les chiffres du Pentagone). De nombreuses bombes non-désamorcées sont encore présentes, cela rend très dangereux l’étude et la visite des zones à jarres. Actuelle, il ya a 3 zones seulement qui sont ouvertes à la visite. Il ne faut pas alors sortir des sentiers battus et s’éloigner des jarres.

3

5
Ce site archéologique exceptionnel attire de plus en plus un grand nombre des voyageurs lors d’un voyage au Laos. Ne ratez pas! Profitez de votre vacance prochaine pour découvrir cette merveille unique au monde!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.