Le culte de la Déesse Mère, une croyance populaire des vietnamiens

Lors d’un voyage au Vietnam, si vous aimez la découverte culturelle. La culture, les religions, les cultes vietnamiennes vous intéresseront certainement.
Dans le cadre de cet article, je veux vous présenter le culte de la Déesse Mère.

mau

C’est quoi le culte de la Déesse Mère?
Le rituel de culte de la Mère, ou le culte de la Déesse Mère constitue l’une des principales religions au Vietnam. Ce culte est une croyance multi-culturelle, qui n’existe qu’au Vietnam. Depuis le XVIe siècle, il s’est développé en devenant le culte des Trois mondes, ou Quatre mondes, avec en Déesse principale la Mère Liêu Hanh. Ce culte, répandu principalement dans le Nord du Vietnam,  est pratiqué par toutes les classes sociales.

mau-2

Comment pratiquer ce culte ?
La femme joue un rôle central pour ce culte. Elle est au centre de l’univers et règne sur les éléments principaux des 4 mondes: ciel, terre, eau, montagne et forêt. La Déesse Mère est la divinité suprême qui s’est ensuite réincarnée en plusieurs déesses pour régner sur tous ces éléments. Sa vénération apporte santé, prospérité et bonheur, et protège des catastrophes naturelles, de la malchance, de la maladie, etc. La Déesse Mère conseille de vivre honnêtement, d’être généreux, de se comporter dignement et de vénérer les ancêtres.

Le rituel Hâu dông (la montée du médium ou la médiumnité) est un rite religieux important du culte de la Déesse Mère. Les médiums sont censés être en mesure de communiquer directement avec les esprits, pendant que les participants à la cérémonie espèrent obtenir un contact avec les esprits pour leur demander leur bénédiction. Afin de symboliser le respect envers la Déesse Mère, les adeptes lui offrent des offrandes : fleurs, objets votifs, plateaux d’offrandes, etc.

mau-3

Le Hâu dông se pratique souvent dans les temples et les palais, où il existe un espace religieux solennel pour faire des offrandes aux êtres saints. Les médiums du rituel Hâu dông peuvent être des hommes ou des femmes ayant la capacité de communiquer avec les esprits et servir d’intermédiaires entre eux et les humains. En général, il y a environ 36 séances pour un rituel Hâu dông, représentant chacune un esprit, une déesse, un mandarin ou un objet sacré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.