Infos santé pratiques sur Hanoï

voyage à Hanoi

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire deux trois infos de bases mais essentielles à savoir sur Hanoï.
Tout d’abord, rappel des faits : je suis ici pour 3 mois. Ce n’est pas beaucoup trois mois me direz-vous, mais pour les médecins ça l’est assez pour avoir le droit à toutes sortes de mises en gardes ! Et je ne vous parle pas des forums d’hypochondriaques tels que Doctissimo pour ne citer que lui.
Bref, aujourd’hui, après deux semaines seulement passées ici, je me rends compte que j’ai perdu cents euros pour rien.
Détail de la facture :
– Le traitement antipaludique est inutile à Hanoi : il y a assez peu de moustiques et ils ne transmettent pas le paludisme.
– Les répulsifs anti moustiques pour vêtements : Inutiles pour les mêmes raisons citées
– Les répulsifs anti-moustiques : question de confort, un petit pschitt le soir si vous avez peur des boutons mais pas la peine d’en prendre 5 bouteilles
– La moustiquaire : même raison que ci-dessus
– Les comprimés d’assainissements de l’eau : une bonne blague elle aussi ! L’eau du robinet est en effet non potable (même pour les viet) mais on trouvera de l’eau en bouteille absolument partout. Et deux fois moins cher qu’en France au passage. Du coup, je suis à la recherche d’un recyclage possible pour mes cinq boîtes de comprimés à 10€.
Conclusion : Ne vous affolez pas si vous souhaitez vous rendre pour une durée prolongée à Hanoï. Vous aurez certes quelques mots de ventres, mais pas la peine de s’inquiéter pour quelques moustiques et par peur de manquer d’eau.

En revanche, voici quelques conseils qui vous seront utiles, et qui ne sont pas toujours marqués.

– Les boules Quies : ça par exemple c’est pas le médecin qui me les aurait prescrites hein ! Eh oui, ce produit aussi basique soit-il n’est pas trouvable en pharmacie. Pourtant Hanoï est une ville bruyante et vous avez de grandes chances de tomber sur un voisin qui a (rayez la mention inutile) : un coq sur son balcon, une télévision allumée tard la nuit, une addiction aux disputes nocturnes, des travaux dans son jardin de 5 heures à 22 heures…
– Les médicaments basiques (tête, ventre)
– Crème solaire (et encore, j’ai pas l’impression qu’on bronze beaucoup à Hanoï même, pas la peine d’en prévoir plusieurs flacon donc).
– Les produits sensibles (telles que des moyens de contraceptions, souvent victimes de contrefaçon ici)

Je terminerai cet article en vous donnant les coordonnées de l’Hopital français qui, selon un ami qui y est allé pour un tour en scooter, est assez bien. Ils parlent anglais et ont un bon matériel ! http://fr.hfh.com.vn/
N’ayez pas peur d’Hanoï. Ni en terme de santé, ni en terme de sécurité. Je viens de Paris et je peux vous assurer que certains quartiers de Paris sont, de loin, bien pire qu’Hanoï. La clé, partir serein, et se préparer à l’avance via une check-liste !

alatienne
*source : http://abjourney.com/2011/10/day-129-131-hanoi-vietnam/dsc04473-2/*

Maxime

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.