1 semaine dans le nord du Vietnam

  1. Agence de Voyage Vietnam
  2. Quand partir au Vietnam ?
  3. Les bonnes raisons pour passer les vacances au Vietnam
  4. Visa du Vietnam
  5. Voyage Vietnam

 

 

 

Le nord du Vietnam est une région principalement connue pour ses rizières en terrasse et ses ethnies colorées vêtues de costumes traditionnels. Le temps de quelques jours, j’ai eu la chance de partir visiter cette région avec Asiatica Travel.

Jour 1Hanoi

Mon itinéraire a débuté par la visite de Hanoi, capitale du Vietnam, de son vieux quartier, de ses pagodes et temples ancestraux éparpillés aux 4 coins de la ville. Cette visite permet de faire un bond dans le passé et de sentir une authenticité et une sensibilité dans les ruelles jonchées de petites boutiques de trottoir. De plus, cela permet aussi de découvrir une croyance différente avec le principe du bouddhisme, du confucianisme, du taoïsme mais aussi du culte des ancêtres. Ce mélange entre passé et présent de par les très nombreux scooters déambulants dans la ville aux côtés de poules picorant des miettes sur le trottoir entre les quelques passants reste impressionnant.

Jour 21

Suite à cette pause temporelle, je suis partie un peu plus au nord en compagnie de notre conducteur privé, de notre guide francophone ainsi que d’une famille suisse à la découverte des paysages verdoyants faisant l’image du Vietnam. Notre premier arrêt fut à Nghia Lo, ancien champ de bataille de la guerre d’Indochine. Notre voyage à la conquête des paysages emblématiques du pays commence en douceur avec des paysages de rizières à plat, quelques reliefs et des petits villages paisibles.3

Nous apprenons que la culture du riz dans cette province est très importante (deuxième grenier à riz du Nord-Ouest). Par ailleurs, celle-ci est très complexe. La récolte se fait 2 fois par an. Il faut tout d’abord préparer la rizière et faire germer les grains de riz, planter le riz et le cultiver entre 35 et 60 jours pour pouvoir récolter chaque brin et les repiquer par la suite, à la main, en suivant des lignes et un espacement bien précis. Ce travail de longue haleine dure en moyenne jusqu’à 2 semaines car il faut par la suite arracher les mauvaises herbes, mettre de l’engrais organique, etc. Le riz sera récolté entre 2 à 3 mois après avoir été repiqué. Lors de la récolte, les herbes sont fouettées afin de récupérer les grains de riz, ceux-ci sont par la suite séchés puis une partie part pour être consommée et une autre est gardée pour être replantée. Enfin, nous apprenons aussi que des fils sont tendus parfois aux abords des rizières et que ceux-ci sont fait pour attirer les oiseaux : une fois posés, le fil est tiré pour expédier les oiseaux à la verticale et de se fait les tuer pour pouvoir les manger par la suite.

2

Après une courte marche avec des enfants de l’ethnie Thai, nous guidant au milieu des chemins, nous sommes arrivés à une petite cascade naturelle, perdue au beau milieu d’une petite forêt où nous avons pu nous baigner et profiter d’un moment unique. Par la suite, nous nous sommes rendus dans la maison sur pilotis de Monsieur Binh où nous avons partagé un dîner typique en compagnie de sa famille et passé la nuit à l’étage de la maison.

Jour 35

Départ pour la région de La Pan Tan, habitée par l’ethnie des Hmongs. Cette journée fut consacrée à une randonnée de environ 4 heures de marche au milieu des rizières et des forêts. Nous croisons de nombreux locaux, tous vêtus de tenues traditionnelles impressionnantes. Malgré l’arrivée des nouvelles technologies, le Nord-Ouest du Vietnam et ses minorités restent très attachés à leur culture, à leurs moeurs et à leurs traditions ce qui créé une atmosphère spéciale, détachée de ce dont nous avons l’habitude dans les pays occidentaux.4

Après cette longue marche, nous nous sommes rendus chez Monsieur Don à Mu Cang Chai. Nous apprenons que ce monsieur très accueillant et touchant est un ancien soldat de l’armée vietnamienne et sachez qu’il est toujours prêt pour raconter quelques anecdotes de cette période !

Jour 46

Après avoir quitté Monsieur Don et sa famille, nous nous dirigeons en direction de Sapa. Cette ancienne station climatique fondée par les français est très sensible au tourisme de masse. En effet, après le transfert jusqu’à l’hôtel, soyez sûrs de vous faire suivre ou accoster toutes les 5 minutes par une vieille dame en costume traditionnel ou par des enfants à l’air triste essayant de vous vendre des tissus travaillés par les Hmongs noirs. Nous avons effectué une ballade l’après-midi jusqu’à un petit village environnant puis passé la nuit à l’hôtel.

Jour 59

Le cinquième jour est consacré à une randonnée au milieu du territoire des Hmongs noirs. Nous sommes partis de Sapa sous la pluie, K-way à la main et chaussures de randonnées aux pieds. Le chemin emprunté au milieu des paysages de rizières en terrasse sur le flanc des reliefs est impressionnant. Seul petit bémol, lorsqu’il pleut, le chemin de terre devient boueux (bien entendu), et celui-ci peut être assez raide parfois ce qui signifie que vous allez forcément glisser voire vous “casser la binette”. Notre moyenne : sur 7 personnes, 3 ont glissé et se sont retrouvé les fesses dans la boue, le pied dans la rizière, …8

Pendant ce temps là, les femmes de l’ethnie Hmong noirs qui vous suivent depuis le début de votre périple à Sapa gambadent sans aucun stress, avec un “sac à dos” plein de tissus, sur ce chemin difficile en cas de mauvais temps. Celles-ci vous aident et vous conduisent à travers les paysages en espérant que en échange vous achetiez quelques étoffes faites main à la fin de votre randonnée. Vous croiserez aussi surement ces jeunes enfants à l’air triste, essayant de vous amadouer en jouant les petits malheureux pour vous vendre des petits bracelets tissés à 10 000 VND/pièce (rassurez-vous, lorsque vous essayer de passer outre cet air de Calimero ces petits bouts sont adorables, pleins de vie et très souriants !). Outre les paysages à couper le souffle, les rizières, les reliefs, les petits villages peuplés de Hmong noirs, … vous rencontrerez aussi des buffles d’eau totalement apprivoisés sur votre chemin et apercevrez sans aucun doute des paysans travaillant leurs terres.7

Après de longues heures de marche, quelques averses et de nombreux fous rires, nous sommes arrivés (un peu boueux) au village de Ta Van, habité par l’ethnie des Dzay, où nous avons rejoint la maison d’un habitant du village pour y passer la nuit.

Jour 610

Pour le sixième jour, nous commençons avec une petite randonnée pour rejoindre un village voisin. Après cet instant “sportif”, il est temps de retourner à la capitale, Hanoi ! Nous partons donc pour environ 5 heures de route en direction du sud.

Jour 7IMG_2547_Fotor

La Baie d’Halong, image emblématique du Vietnam est notre destination pour ce 7ème jour de voyage. Nous arrivons à l’embarcadère dans la matinée et sommes directement conduits sur le bateau où l’équipage nous accueille avec un déjeuner raffiné. Le bateau est de taille moyenne, 11 cabines et possède un “rooftop” équipé de chaises longues et d’un espace avec des petites tables rondes et chaises – lieu parfait pour boire un verre ! Ni une ni deux, après le repas, une excursion dans une grotte de la baie est proposée aux passagers. Mais revenons un peu à la baie d’Halong. En naviguant sur cette immense étendue d’eau au milieu des pitons karstiques, j’ai réellement ressenti ce sentiment de sérénité, de calme et de bien-être même si je vous l’avoue, il faut faire abstraction de tous les autres bateaux naviguant à vos côtés (car oui, ils sont très nombreux, on se croirait sur l’autoroute du sud de la France en plein mois de juillet). Bref ! Après cette après-midi de découvertes et un instant de détente sur le toit du bateau, le dîner nous attends. Et là, surprise ! L’agence de voyage Asiatica Travel nous offre un dîner dans une grotte dans un des pitons karstiques de la baie d’Halong. Moment romantique et unique garantie ! La grotte est illuminée par des centaines de bougies et quelques tables sont dressées en sont centre. Les plats servis sont délicieux et arrivent à une allure cadencée. Une soirée inoubliable ! Retour à bord du bateau. Nous apprenons qu’il est possible d’essayer de pêcher des poulpes alors nous nous équipons pour cette pratique peut commune.

Tutoriel pour pêcher le poulpe :

  • Munissez-vous d’une lampe torche ou d’une source de lumière puissante
  • Attrapez une canne à pêche rudimentaire construite avec un bout de bois, un fil et un hameçon avec plusieurs crochets
  • Eclairez la surface de l’eau avec votre lampe torche tout en ayant votre hameçon dans l’eau.
  • Armez-vous d’une bonne dose de patience et surtout d’espoir !! (Oui, nous sommes rentrés bredouille…)

 

Jour 8IMG_7575_Fotor

Après une nuit très confortable sur le bateau (oui cela me surprends mais j’ai passé une très bonne nuit à bord du bateau !), nous assistons à un cours de Tai Chi sur le pont du bateau, très tôt le matin avant de prendre notre petit déjeuner. Par la suite, nous sommes conduis sur une plage protégée pour profiter de la baie d’une manière différente. L’eau nous surprend de par sa clarté et propreté. Nous partons enfin à la découverte de la baie en kayak, armés de courage et prêts à faire marcher nos biceps ! Cette petite ballade nous mène au milieu des pitons, au plus près des roches et amène une vision différente de la baie, une sensation de vide (oui car les bateaux ne sont pas autorisés là où il est autorisé de kayaker). De retour sur le bateau pour le déjeuner et enfin nous revenons au quai pour le retour en voiture privée à Hanoi !

Final thoughts 

Ce voyage dans le nord du Vietnam a été une expérience unique. Ce magnifique pays ne demande qu’à être découvert et à dévoiler ses secrets. Ces habitants, que ce soient des Viets, des H’mongs, des Dzao, … font peuvent d’une hospitalité remarquable et vous accueillent avec une chaleur et une gentillesse incroyable. Mis à part le peuple vietnamien, les paysages sont fantastiques, que ce soient les rizières en terrasse, les forêts, les reliefs ou encore les grandes étendues d’eau et parcs nationaux…

Tous vous émerveilleront dans un voyage riche en émotions…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.